Attention ! Chien gentil

Chien Gentil

Un nouveau BLOG pour rien

Jamais nous n’avons eu autant d’informations (vraies et fausses), d’offres (de produits et de services), de stimulations. Jamais nous n’avons été la cible d’autant de manipulations commerciales et politiques. Citoyens et consommateurs sont pareillement dupés.

Jamais les avantages et les inconvénients des progrès n’ont été aussi confus.

Jamais au cours de l’histoire de l’humanité nous n’avons été confrontés, dans l’espace de deux générations, à la fin d’un monde et à la naissance d’un autre. Selon l’idée que l’on s’en fait par rapport à l’endroit où l’on se place, on vit cette rupture dans l’enthousiasme ou la douleur. 

Tel est le constat de Chien Gentil. In fine, les noirs nuages qui planent sur nos têtes (évitons de les rappeler une fois de plus) imposent petit à petit des changements dans nos us et coutumes, mais aussi, mais surtout, dans nos têtes.

Chien Gentil n’entend surtout pas donner des leçons à qui que ce soit, ni défendre une cause.

Chien Gentil veut juste grogner dans son coin. Uniquement parce que grogner participe de son équilibre.

À l’heure où (presque) tout le monde indique, à qui veut l’entendre, ses accords (pouces en haut) et ses désaccords (pouces en bas), Chien Gentil prend le temps d’écrire des « mots » et de shooter des « images ». Juste pour le plaisir.

Attention, Chien Gentil le dit tout net : « Je n’attends rien de ce blog ».

Vous pouvez donc, selon votre seul bon vouloir, lire les papiers de Chien Gentil, regarder ses photos, voire acheter ses mots et ses images…
Ou pas. Cela n’a pas d’importance.

 

Tout le monde a déjà dit toutes les vertus de la passion.
Il reste à inventorier celles, non de la raison ou de l’indifférence, mais du détachement.

Chien Gentil

Cinq mots inspirent Chien Gentil...

Liberté… La Fontaine a écrit : « le chien et le loup ont longtemps hésité entre la pâtée au prix du collier et la liberté au risque de la faim ». Chien Gentil n’hésite pas, il veut la pâtée et la liberté.

Humour… Comme Beaumarchais, Chien Gentil « se presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer ».

 

Insoumission… « Le monde ne sera sauvé, s’il peut l’être, que par des (vrais) insoumis ». Chien Gentil est d’accord avec cette sentence d’André Gide.

Des politicards, poseurs, se sont parés du joli mot – insoumis – pour se pavaner et impressionner l’électeur. Mais avez-vous déjà vu un insoumis qui s’autoriserait toutes les libertés pour mieux en priver les autres ?

Chien Gentil refuse tout à la fois de se soumettre et de soumettre les autres. Chacun fait ce qui lui plait ! Que les pisse-froid liberticides, punitifs, revanchards, idéologues, se le tiennent pour dit.

Plaisir… La quête de la satisfaction du Désir avec un grand D, expose à bien des déceptions. Voilà pourquoi Chien Gentil, tel un sage, sait que le chemin est le but, que le désir bute toujours sur le réel, que « le bonheur, c’est de connaître ses limites et de les aimer » (Romain Rolland). Aussi poursuit-il de ses assiduités, avec autant de philosophie que d’opiniâtreté, mille petits plaisirs. À table, les Amis.

 

Écriture… Si un dernier juge exigeait que Chien Gentil choisisse deux mots pour délivrer un ultime message, il écrirait probablement : aimez-moi.

Écrire libère, oxygène, rassasie. C’est un monologue qui offre tellement de plaisir. Écrire est vital. Et téméraire. Parfois désespéré.

Puisse la graphomanie de Chien Gentil rencontrer un peu d’amour.

« On m’appelle le chien parce que je fais la fête à qui me donne quelque chose,
je jappe sur qui ne me donne rien et je plante mes crocs dans les fesses des gredins... »

Derniers articles

Faites l’humour pas la guerre

En Russie, certains font la guerre et d’autres font la paix ou plus précisément la fête (ce qui est un bon moyen de pacifier les esprits). Mais les bellicistes s’agacent des pacifistes. Et Poutine, l’ennemi public mondial numéro 1, éprouve un malin plaisir à opposer les uns aux autres.

Chacun son métier et les vaches seront bien gardées

Marcheurs, cavaliers, cyclistes apprécient de plus en plus de s’oxygéner dans les nombreuses forêts de l’Hexagone (bien entretenus par des sylviculteurs). Dommage que des citadins imbéciles prétendent expliquer aux professionnels comment il convient de gérer les arbres.

Mise en demeure des vœux présidentiels

Plus on formule de vœux moins ils sont exaucés. Est-ce à dire que trop de vœux tue les vœux ? Sans se poser cette question, le président Macron nous a adressé les siens. Sans doute que les politiciens devraient moins souhaiter et plus solutionner.

Chef Joseph dans la Véritable Histoire de l’Ouest.

Chef Joseph fut la figure légendaire d’un épisode mythique des guerres indiennes. Une magnifique BD nous donne à penser les ravages de l’enfer au paradis. Un super cadeau de Noël.